MERCIDISTILLERY

MERCIDISTILLERY

C'est quoi MerciDistillery?

Depuis cet hiver, vous avez dû voir passer des logos MerciDistillery sur BangingBees sans vraiment savoir ce qui se cache derrière ce mystérieux nom. MerciDistillery était partenaire de notre session Top To Bottom 3 à Chamrousse et de l’after party de l’avant-première Workers sur le Snow Garden. Les riders que l’on retrouve dans leurs vidéos Instagram sont aussi étrangement proches de ceux qui gravitent autour de BangingBees… De quoi se poser des questions et se demander qui est derrière tout ça. Est-ce un projet du Nouvel Ordre Mondial mené par des reptiliens ? Le fameux slogan « Merci Jackie et Michel » a-t-il inspiré le nom ? Tupac est-il mort où se la coule-t-il douce sur une île déserte avec Elvis ? Presque toutes les réponses à ces questions existentielles sont dans cette interview d’un des créateurs de MerciDistillery, Benoit Furt.

 

C’est quoi MerciDistillery et qui est derrière ce projet ?

 

MerciDistillery est un shop en ligne qui vend uniquement des produits liés à l’univers du snowboard. Le but est de se démarquer en proposant une sélection des marques les plus pointues et innovantes. Les créateurs sont 2 amis de longues dates passionnés de snowboard, qui sont aussi membre du collectif de DJ grenoblois Je Déteste La Musique (ce qui explique leur présence lors des récents évènements BangingBees) : Moi-même, Benoit Furt, j’ai plus de 10 d’expérience en shop snowboard (La Glisse et François Cogne) et je suis un vrai dingue de matos ; et JP Duroux, graphiste indépendant à la tête du studio de création Play!studio qui travaille depuis un moment pour des grosses marques de l’industrie comme Burton. Pendant la genèse du projet, on en a parlé à Julien Mounier, co-créateur de BangingBees qui a rejoint l’aventure pour s’occuper de la communication et du blog de MerciDistillery. Le lien entre nous 3 est une vraie passion pour le snowboard, un amour et une connaissance du matos ; et la volonté de proposer une offre qualitative que l’on ne trouve pas forcément ailleurs, même sur le web.

 

Pourquoi faire un webshop avec une sélection super pointue alors que les gens n’achètent que du Picture ?

 

L’ambition ultime derrière MerciDistillery est de tirer le marché du snowboard vers le haut. On peut se satisfaire de choses médiocres qui marchent un temps mais à terme, c’est tirer une balle dans le pied à l’industrie du snowboard. On ne critique pas Picture en disant ça. Il faut des marques avec une cible mainstream pour qu’existent aussi des marques core tels qu’Airblaster ou Dinosaurs Will Die. Mais le rôle d’un shop est d’éduquer le consommateur. Beaucoup de magasins se contentent de proposer uniquement ce qui se vend et ne prennent aucun risque. Les consommateurs deviennent alors des armées de clones. Nous souhaitons amener une alternative avec des produits différents et expliquer l’histoire des marques via notre blog. Même si nous ne sommes pas un shop physique, nous voulons qu’il y ait un esprit derrière MerciDistillery. Ca passera par du contenu rédactionnel, un team, des évènements, des vidéos… 

 

Qui est dans le team MerciDistillery ?

 

Le team n’est pas encore vraiment officiel mais on y travaille. On a déjà filé quelques fringues aux riders de notre entourage avec qui on partage une vision du snowboard commune. On roule avec les Workers et on peut considérer qu’Antho Brotto, Lionel Simon, Pierrot Scafidi, Louis Labertrande et Bastien Sturma sont dans le team. Pareil avec les Weekly Move$ et Yrwan Garcia-Léal. Niels Schack et Olivier Gittler portent aussi nos sweat mais il va sûrement falloir qu’on parle à leurs agents pour lâcher quelques millions de Dollars… Le photographe Perly fait aussi parti de l’équipe et on postera régulièrement ces photos sur nos réseaux. Donc on est plutôt bien entouré !

 

On a vu pas mal de fringues comme les sweat roses ou les tee-shirt manches longues Workers x MerciDistillery. Vous allez les vendre ?

 

Les premières séries étaient en très petites quantités pour donner à l’entourage et faire de la promo pendant les évènements mais vu les retours qu’on a eu, on songe à en produire plus et les vendre sur le webshop. Toute proportion gardée, on prend en exemple Supreme qui a commencé comme un simple skateshop avec un team très influent dans les 90’s et fait printer quelques tee-shirts. Mais on est bien plus sympa que les vendeurs de chez Supreme !

 

 

Qu’est ce que Distillery apporte de plus que les webshops déjà existant ?

 

Une vraie sélection pointue, validée par une équipe de passionnée. Une connaissance et un amour du produit. Des explications supplémentaires sur les produits, autant au niveau technique que sur l’histoire de la marque où les particularités d’un produit spécifique (qui seront bientôt rajoutées sur les fiches produits). Nous allons personnaliser nous même toutes les infos, on ne se contentera pas de recopier les descriptions catalogues. Nous aurons aussi bientôt une partie blog pour parler des marques que nous vendons. Ca ne sert à rien de vendre une fix Union Yawgoons par exemple, si on n’explique pas qui sont les Yawgoons. 

 

Comment voyez-vous l’évolution des shops snowboard ?

 

On espère que de plus en plus de shops vont prendre des risques et pousser de nouvelles marques. C’est toujours cool quand il y a une nouveauté intéressante comme avec Public cette année, la marque de board de Joe Sexton que nous vendons. Il faut s’intéresser aux produits et se servir de tous les moyens de promotions que les marques produisent et en créer aussi soit même. Il faut être à l’affut des vidéos qui sortent, reposter sur les réseaux sociaux et les blogs. Il faut forger son identité pour que les consommateurs s’identifient à l’esprit derrière le shop. C’est ce qu’on veut insuffler avec MerciDistillery. On va commencer à le faire à notre échelle avec de nouveaux projets vidéos, des évènements et notre team. On va aussi être partenaire du Sunsetpark de Chamrousse qui est pour nous le plus fun des snowparks de France !

 

Si MerciDistillery était une playlist ?

 

Alkpote & Sidisid – La Crise

Jacques Dutronc – L’opportuniste

John Coltrane – My favorite things

Booba, Djé & Mala – On contrôle la zone

Ame - Rej 

Less du 9 feat Fonky Family – Nique le monopole des grands

Puff Daddy – Victory

Niagara – Quand la ville dort

Cam’ron – Hey Ma

Chantal Goya – Ce matin un lapin

 

 

MerciDistillery c'est une référence à « Merci Jacquie et Michel » ou à l’alcool ?

 

On a tous des abonnements premium Jacquie et Michel ! Non sérieusement on a plutôt le bon rhum en passion commune et le mot Distillery nous parlait bien. Ca allait dans l’esprit de sélection soigneusement distillée qu’on veut proposer. Le « merci » c’est pour le côté Français mais avec un mot universel que les non-francophones comprennent.  Mais on n’a pas pensé de suite qu’on allait entendre des « merci qui ? » tout le temps.